Le chantier participatif pierre sèche de Saint-Jean-Saint-Gervais

Les étapes du chantiers pierre sèche de Saint-Jean-Saint-Gervais

Les étapes du chantiers pierre sèche de Saint-Jean-Saint-Gervais – © PNRLF

En 2018, la commune de Saint-Jean-Saint-Gervais et le Parc Livradois-Forez ont engagé un partenariat afin de mener un projet participatif de restauration des anciennes terrasses en pierre sèche  situées aux pieds de l’église et du presbytère. Les terrasses en pierre sèche forment un patrimoine typique des territoires ruraux de moyenne montagne. Elles sont l’héritage d’un passé agricole qui a façonné ces paysages en cherchant à tirer parti au mieux des reliefs contraignants, comme ici à Saint-Jean-Saint-Gervais où elles étaient plantées de vignes.

Le site historique de Saint-Jean-Saint-Gervais et ses terrasses au début du XXème siècle

Le site historique de Saint-Jean-Saint-Gervais et ses terrasses au début du XXème siècle – ©Gouttefangeas

 

Le Parc Livradois-Forez et la commune ont donc sollicité les muraillers professionnels de l’association L’œil et la Main pour définir avec eux le projet de restauration et l’organisation du chantier. Leurs compétences étaient nécessaires afin de garantir la solidité de l’ouvrage, mais surtout transmettre leurs connaissances et savoir-faire à tous les participants du chantier. Le mur a donc été restauré dans les règles de l’art ; en pierre sèche, technique qui mobilise les pierres disponibles sur place et assemblées sans liant (ni mortier, ni ciment…). C’est le calage des pierres les unes par rapport aux autres qui assure la stabilité de l’ouvrage et la solidité du mur.

Ainsi mi-avril le chantier a démarré au cours de trois jours avec huit stagiaires en formation maçonnerie et éco-construction du GRETA Livradois-Forez (Ambert). Ensuite du 20 au 22 avril s’est déroulé le chantier participatif qui a compté une vingtaine de bénévoles par jour. Le chantier s’est conclue par deux journées de finition en juin avec la participation de huit jeunes d’une Mission Locale.

Le résultat est de taille puisqu’au total se sont plus de 45 mètres linéaires de murs qui ont été restaurés. Mais au-delà de la réalisation pour la commune la réussite se trouve aussi dans les rencontres et les moments d’échanges et de convivialité que ce chantier a permis de créer entre les habitants, les élus et des différents participants.

Le chantier participatif

Le chantier participatif – ©PNRLF