Contrat territorial Dore aval

Le bassin versant de la Dore aval

A l’extrême nord du bassin versant de la Dore, le contrat territorial couvre la portion du bassin versant de la Dore comprise entre Courpière et la confluence avec l’Allier au niveau de la commune de Mons. Il s’étend sur 557 km² et recouvre 37 communes réparties dans les départements du Puy-de-Dôme et de la Loire.

Carte du réseau hydrographique du contrat territorial Dore aval - 2015

Carte du réseau hydrographique du contrat territorial Dore aval – 2015 (Sources : BD Topo, AELB, PNR LF)

Le réseau hydrographique comprend 9 masses d’eau superficielles (cours d’eau : Dore aval, Durolle, Credogne, Dorson, Vauziron, Lilion, Malgoutte, ruisseau des Roches et ruisseau de Cros), avec un linéaire de cours d’eau de 474 km (la Dore et ses affluents).

Les multiples usages de l’eau (domestique, industriel, agricole, touristique et forestier) ont entraîné des perturbations du fonctionnement des rivières nuisant à la qualité de la ressource en eau et des milieux aquatiques associés.

Le SAGE de la Dore approuvé par un arrêté inter-préfectoral du 7 mars 2014 identifie sur le territoire Dore aval des enjeux à traiter. Il s’agit de :

  • Qualité des milieux aquatiques et humides (dont restauration de la dynamique fluviale de la Dore aval),
  • Qualité des eaux superficielles en micropolluants minéraux,
  • Gestion quantitative : économie d’eau,
  • Qualité des eaux souterraines en nitrates (alluvions Allier Amont),
  • Inondations.

Avancement du contrat territorial Dore aval

Le bassin de la Dore aval a été présélectionné par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne en juin 2015. C’est à partir de cette date que la phase d’élaboration du contrat territorial a débuté. Plusieurs études ont été lancées afin de construire la programmation du futur contrat :

Suivi de la qualité des cours d’eau (2016 – 2017)

Campagne de prélèvements suivi qualité, Celles-sur-Durolle (2016)

Campagne de prélèvements suivi qualité, Celles-sur-Durolle (2016)

Les objectifs de cette étude, réalisée par Eurofins, sont :

  • d’améliorer les connaissances de l’état des masses d’eau et de suivre l’évolution de celles-ci,
  • de préciser les pressions existantes,
  • d’obtenir un suivi particulier sur certains secteurs à forts enjeux.

En complément des stations suivies par l’Agence de l’eau, deux campagnes de prélèvement ont été prévues dans cette étude pour suivre l’état écologique des cours d’eau. De plus, une synthèse et une analyse de l’ensemble des données disponibles sur le territoire (AELB, AFB, PNR Livradois-Forez, FDPPMA, etc.) seront réalisées. Enfin, une étude ponctuelle de 8 métaux lourds dans les sédiments de 5 stations de suivi au niveau du bassin Thiernois, complète la campagne 2016.

Diagnostic hydromorphologique des cours d’eau (2016)

L’objectif recherché est d’établir un diagnostic de l’état des cours d’eau (principaux cours d’eau de chacune des masses d’eau) afin de proposer des actions adaptées aux besoins de chaque masse d’eau, en particulier par rapport aux pressions subies. Celui-ci permet de proposer un programme cohérent d’actions et en tenant compte des possibilités financières.

Le diagnostic se base d’une part sur les données existantes remises à jour (notamment sur le diagnostic hydromorphologique réalisé par la DDT63 sur les cours d’eau Dorson, Cros, Credogne, Vauziron, Lilion et Malgoutte en 2014). D’autre part, de nouvelles reconnaissances de terrain sur la Durolle et la Dore ont été réalisées en régie avec l’appui de deux stagiaires entre avril et septembre 2016.

Etude de faisabilité de projets pilotes pour la restauration de la dynamique fluviale (2016 – 2017)

Le SAGE Dore accorde une place importante à la thématique de la dynamique fluviale. Deux dispositions concernent principalement la dynamique fluviale dans le PAGD : QM3 – Mettre en œuvre des actions d’expérimentation pour la restauration de la dynamique fluviale de la Dore aval et QM5 – Préserver la dynamique fluviale de la Dore dans sa zone de mobilité fonctionnelle.

Dans le cadre de l’élaboration du SAGE, un travail sur cette thématique avait déjà été engagé (Etude globale de la plaine alluviale de la Dore, à consulter dans la rubrique du SAGE Etudes réalisées en phase d’élaboration).

L’objectif de cette nouvelle étude est donc d’affiner les précédents résultats mais également d’apporter une dimension opérationnelle en ciblant des sites pilotes et en évaluant la faisabilité d’actions de restauration (apport d’aspects techniques, fonciers et évaluation de l’acceptation sociale de ces interventions). L’étude est réalisée par le CEN Auvergne et porte sur le linéaire de la rivière Dore sur le territoire « Dore aval » depuis Courpière jusqu’au niveau de Puy-Guillaume.

Encoche d'érosion de la Dore à Mayoux, Escoutoux (octobre 2017)

Encoche d’érosion de la Dore à Mayoux, Escoutoux (octobre 2017)

Diagnostic agricole de territoire (2016 – 2018)

En concertation avec ses partenaires techniques et financiers, il est apparu que la connaissance du territoire sur le plan agricole était insuffisante pour évaluer la pertinence de prévoir un volet agricole dans la programmation du contrat territorial.

Ruisseau du Fonghas, Noirétable (2016)

Ruisseau du Fonghas, Noirétable (2016)

Le diagnostic agricole de territoire, réalisé par Envilys, a pour objectifs de fournir des éléments d’état des lieux, de diagnostic et des propositions d’actions pour cette thématique. Il se déroule en trois phases :

  • Phase 1 : Etude de la vulnérabilité et des pressions (approches environnementale et agricole puis croisement de celles-ci pour définir des zones à enjeux)
  • Phase 2 : Proposition de MAEC à enjeux eau et zones humides pour le PAEC « Plaine des Varennes – Dore aval »
  • Phase 3 : Réalisation d’un programme complet d’actions pour le volet agricole du Contrat territorial

A la suite des premières phases du diagnostic agricole de territoire, le volet agricole dans le cadre de l’élaboration du contrat comprend une phase de réalisation de diagnostics individuels d’exploitation. Cette démarche est entreprise en interaction avec l’animation du PAEC Plaine des Varennes-Dore aval pour lequel le PNR Livradois-Forez est opérateur.

Le diagnostic d’exploitation, réalisé par SCE Aménagement & environnement, doit permettre d’élaborer un projet individuel d’exploitation. En plus d’évaluer et diagnostiquer les aspects environnementaux, sociaux et économiques, il s’agit de faire un certain nombre de préconisations écrites qui serviront de base au suivi de l’exploitation agricole lors de la mise en œuvre du Contrat territorial. Si cela apparait pertinent et nécessaire, des propositions de MAEC et la réalisation de plans de gestion associés sont également réalisés sur l’exploitation.

Etude de la gestion volumétrique collective sur la Dore aval (Credogne et Durolle) 2017

Cette étude a été réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du SAGE Dore. Les résultats de cette étude ont permis d’établir une pré-programmation d’actions qui pourra être intégrée dans le volet quantitatif du futur contrat territorial.

Pour télécharger les rapports de l’étude, consultez la rubrique du SAGE Dore Etudes réalisées en phase de mise en œuvre.

Gouvernance du contrat territorial Dore aval

Le comité de pilotage

Il est constitué de représentants des collectivités territoriales, d’usagers, de l’Etat et d’autres partenaires techniques en lien avec le bassin de la Dore. Le comité de pilotage est placé sous la responsabilité du président M. Eric Dubourgnoux et du vice-président M. Stéphane Rodier, tous deux vice-présidents du PNR Livradois-Forez.

Premier comité de pilotage du Contrat territorial Dore aval, Thiers (27 novembre 2015)

Premier comité de pilotage du Contrat territorial Dore aval, Thiers (27 novembre 2015)

La cellule d’animation

Depuis 2015, le syndicat mixte du Parc naturel régional Livradois-Forez porte la phase d’élaboration du contrat territorial Dore aval.

La cellule d’animation est composée de :