1893 - 1984

Lucien Gachon

Le géographe

Le professeur

Né à la Guillerie hameau de La Chapelle-Agnon : "l’Auvergne, il l’a vue naître, on dirait qu’il y était. La géologie dans sa bouche devient un roman d’aventure, un fait divers à l’échelle cosmique. Il est dans le secret des eaux, la confidence des feux de la terre et la complicité des vents."

Alexandre Vialatte

L’instituteur public que fut d’abord Lucien Gachon s’affirma très vite comme l’un des plus grands géographes de sa génération. Encouragé par Henri Pourrat, il se lança dans l’écriture avec « Maria », peinture fidèle de la vie paysanne en Livradois au début du XXe siècle. Défenseur d’une école rurale qui ne se déracinerait pas, sachant produire et garder ses élites, il fut, dès les années 20, le précurseur de la classe-promenade. Partagé entre le coût et les perspectives du progrès, il n’eut de cesse de défendre l’idée d’un prochain renouveau des campagnes.

"Soit deux enseignants que l’histoire sépare mais que le métier rapproche : Lucien Gachon (1894-1984) et Jean-Luc Zaremba. Le second assure que les pédagogues prendront intérêt, et auront plaisir, à cheminer en compagnie du premier."

Lucien gachon "le pédagogue et la ruralité" par Jean-Luc ZAREMBA
Une coédition Parc Livradois-Forez/Editions de la Montmarie - 204 pages - 35 €


Logo RSS S'abonner au flux d'informations du Parc