Fiche n°14

Les mésanges

Mésange se conjugue au pluriel dans nos campagnes. Savez-vous en effet que pas moins de sept espèces peuvent être observées dans le Parc Livradois-Forez !

Caractéristiques et espèces

Revue de détail  : la plus connue, la Mésange charbonnière, est de la taille d’un moineau, c’est-à-dire d’une longueur de l’ordre de 15 cm. Viennent ensuite la Mésange bleue, qui accompagne souvent la première, la Mésange huppée et la Mésange noire, hôtes préférentiels des bois de conifères, la Mésange nonnette et la Mésange boréale, très semblables puis, enfin, la Mésange à longue queue. Cette dernière n’est pas une « vraie » mésange, qui, pour l’ornithologue avisé, appartient à une autre famille.
On croit tout savoir ou presque des mésanges. Comment, en effet, ces animaux qui nous sont si familiers pourraient-ils encore nous surprendre ?

Mésange charbonnière
Mésange charbonnière

Moeurs et alimentation

Les scientifiques ne s’y trompent pas et nombreuses sont les études qui s’intéressent de près à ces oiseaux. Au fil des découvertes, on apprend par exemple que les mésanges ont un excellent flair ! En effet, certaines espèces comme la Mésange bleue tapissent leur nid de plantes odorantes, pour que leurs oisillons grandissent sans être attaqués par les parasites. Les scientifiques se sont aperçus que les oiseaux étaient capables de choisir des plantes connues pour avoir des qualités antiseptiques, insecticides ou fongicides. Rien que ça !
Les mésanges élèvent en général deux couvées par an, comprenant 5 à 10 œufs en moyenne. Les mésanges sont prolixes mais aussi volages. En effet, chez la Mésange charbonnière en particulier, des chercheurs ont pu établir que malgré leur apparente monogamie et le fait que les couples passent souvent une vie entière ensemble (c’est-à-dire 2-3 ans en moyenne), les mésanges font partie des animaux les moins fidèles dans leurs relations sexuelles. Un nouveau né sur trois pour la première couvée et jusqu’à un nouveau né sur deux pour la seconde est issu de relations extraconjugales. Qui aurait cru à de telles mœurs ?
Les mésanges sont avant tout des oiseaux granivores, mais à la belle saison ce sont de précieuses auxiliaires des jardiniers car elles consomment une très grande quantité d’insectes (chenilles, pucerons…). À la mauvaise saison, ce sont les hôtes préférentiels de nos mangeoires, et elles ne peuvent guère résister aux graines de tournesol, boules de graisse et autres friandises.

Mésange huppée
Mésange huppée

Habitat

Les mésanges sont des espèces cavernicoles, qui établissent leur nid dans toutes sortes de trous naturels (trous de pics, petites cavités…) ou artificiels (dans les murs, les nichoirs…). A l’exception notable de notre « fausse » mésange, la Mésange à longue queue, qui elle construit un nid de végétaux secs en forme de boule tapissée de mousse et de plumes, dans un arbre, un arbuste ou un buisson.

Emmanuel Boitier

    Portfolio

  • Mésange longue queue

  • Mésange bleue


Logo RSS S'abonner au flux d'informations du Parc