Le Billomois

Entre urbanisation et agriculture

Le Billomois est un paysage ostentatoire, tout est donné à voir. C’est un paysage qui nous ouvre les portes de la Grande Limagne, il nous annonce la présence de la capitale clermontoise. L’opulence agricole et l’ouverture de la plaine dominent. C’est le début des terres céralières de la vallée de l’Allier.

Le Billomois est la bordure est de la Limagne qui butte sur les reliefs cristallins des monts du Livradois. Les larges et longues parcelles, au sol sédimentaire, cultivées de maïs, de tournesol, de colza et d’ail à proximité de Billom, prennent en écharpe des buttes volcaniques aux silhouettes déchirées par leur forteresse sommitale.

Les Turlurons
Les Turlurons

C’est le pays des châteaux forts et des villages accrochés à de nombreux promontoires. Les deux Turlurons s’imposent comme le fond de scène de la ville médiévale de Billom et de ses trois clochers. Plus loin les buttes de Montmorin, Mauzun, Saint-Julien-de-Coppel, jadis habitées, rythment de leur silhouette la vaste plaine aux richesses apparemment inépuisables mais ô combien fragiles du sol. « Un vestibule où la terre noire se marie à la rousse terre calcaire. Chaux, tuiles et vins, la montagne livradoise venait demander tout cela à Billom. »

Buttes volcaniques avec châteaux
Buttes volcaniques avec châteaux

    Portfolio

  • Le Billomois

  • Vigne sur les coteaux d’Egliseneuve

  • Château de St-Julien-de-Coppel


Logo RSS S'abonner au flux d'informations du Parc