Fiche n°35

Des orchidées sauvages dans votre pelouse

La famille des orchidées compte, dans notre flore sauvage, plus de 150 espèces, avec une cinquantaine d’espèces pour la flore auvergnate. Si l’on connaît bien les orchidées exotiques, on ignore souvent l’existence de ces espèces sauvages qui nous côtoient. Il est vrai que la plupart font moins de 50 cm de hauteur, ne vivent pas accrochées dans les arbres mais au sol et prèsentent des fleurs modestes. Pour autant, elles conservent la forme extravagante avec un pétale plus développé, le labelle, présentant une silhouette étonnante et des coloris contrastés.

Ophrys abeille
Ophrys abeille

Des fleurs pas comme les autres

Le mode de vie des orchidées se démarque à plusieurs titres :

  • Elles produisent des graines minuscules dispersées par le vent. Pour germer, chaque graine doit être d’abord envahie par un champignon spécifique avec lequel elle va nouer une relation de symbiose lui permettant de développer son embryon microscopique et de produire une nouvelle plante.
  • ce sont des plantes vivaces qui persistent par un ou plusieurs tubercules chargés de réserves. chaque année, ils produisent une nouvelle rosette de feuilles et, éventuellement, une tige fleurie.
  • le transfert du pollen d’une fleur à l’autre donne lieu à des relations étroites avec certains insectes. La forme complexe de la fleur, avec son labelle servant de piste d’atterrissage, son parfum éventuel, la présence de nectar constituent autant de dispositifs qui permettent d’attirer certaines espèces d’insectes et de les fidéliser comme pollinisateurs. On peut même ajouter la tricherie, puisque bon nombre d’espèces présentent des fleurs attractives visuellement mais sans produire de nectar, allant jusqu’à imiter les substances chimiques émises par certaines abeilles femelles pour attirer les mâles qui tentent de s’accoupler avec la fleur … en vain évidemment !

Habitats

Les orchidées sauvages peuplent divers milieux : prairies, landes, forêts, lisières, marais, alpages… La plupart ont des exigences strictes qui les confinent dans des sites très localisés, mais quelques espèces colonisent des milieux artificiels comme … les pelouses des jardins et des espaces verts.
Les orchidées des pelouses
Ainsi, 4 espèces peuvent se rencontrer dans les pelouses cultivées en Livradois-Forez l’orchis-bouc et l’ophrys abeille et les orchis mâle et bouffon.
Favoriser leur présence relève de la préservation de la biodiversité naturelle : il suffit d’apprendre à les identifier et de respecter quelques règles simples. Votre pelouse peut devenir un refuge à orchidées !

Gérard Guillot

Reconnaître une orchidée dans votre pelouse :
Avant la première tonte, parcourez votre pelouse à la recherche de leur présence :

  • une rosette de feuilles un peu charnues et à nervures parallèles,
  • fleurs portées sur une tige non ramifiée peu élevée, groupées en épi dans le haut,
  • fleurs avec un pétale très transformé donnant une allure bizarre.

Recette pour des orchidées dans votre pelouse :

  • surtout, ne pas arracher des espèces sauvages pour les implanter (interdit et inutile !).
  • apporter le moins d’engrais possible et uniquement des engrais organiques.
  • ne pas utiliser l’option « mulching » qui enrichit le sol.
  • n’utiliser aucun herbicide ou autre pesticide.
  • tondre au printemps en position haute.
  • marquer chaque pied d’un tuteur pour les tontes suivantes.
  • espacer le plus possible les tontes. Et montrez-les à vos voisins … surtout quand elles seront en fleurs !

    Portfolio

  • L’orchis-bouc

  • Orchis bouc

  • Orchis mâle


Logo RSS S'abonner au flux d'informations du Parc