Le jardin et la maison

La faune des murs de pierres

Les murets de pierres sèches, constitués d’alignements de cailloux et de rochers non maintenus par du mortier, sont riches de cavités, anfractuosités et autres petits espaces où de nombreuses espèces vont trouver nourriture et abri. Parmi ces espèces, plusieurs espèces de lézards peuvent être observées facilement, comme l’orvet, qui ne doit pas être confondu avec un serpent, le lézard des souches ou encore le lézard des murailles, qu’on nomme aussi « lézard gris ». Ils hibernent de septembre - octobre à avril – mai, même si parfois on peut les observer lors des jours bien ensoleillés du mois de mars.

Nos mares

Si le terme de « mare » est immédiatement évocateur de petite pièce d’eau, en donner une définition s’avère par contre périlleux, tant le mot recouvre des situations différentes. Quelques éléments importants doivent être présents comme la possibilité pour la lumière de pénétrer jusqu’au fond de la pièce d’eau concernée, ce qui implique une profondeur inférieure à 2m. Mais quelles que soient les définitions adoptées, aucune ne peut recouvrir l’ensemble des situations rencontrées, pas plus que leur diversité floristique et plus encore faunistique.


Logo RSS S'abonner au flux d'informations du Parc